20 novembre 2016

Table ronde : Being Human Festival in Paris, 23 novembre 2016

The University of London Institute in Paris and the University of Kent Paris School of Arts and Culture are joining forces to bring the Being Human Festival to Paris with a roundtable event "A Moveable Feast: Being Human in Paris", with Professor Sarah Churchwell, director of the Being Human Festival (School of Advanced Studies).
This evening will be an opportunity to discuss the importance of literature and the Humanities in the wake of the attacks in Paris one year ago. After these events which turned spaces of festivity into targets for acts of terror, people laid copies of Hemingway’s Moveable Feast on the improvised shrines dotted around the areas affected. The title in French - Paris est une fête – stood out as a defiant refusal of the terror that had been unleashed on the city. What does this turn to literature, and to a text written by an American about the expatriate community in the Années Folles of the interwar era, tell us about why literature remains a vital response to violent ideologies?

14 novembre 2016

Colloque international "La théorie critique et le Sud global" : 17-18 nov. 2016

Colloque international / International conference 
La Théorie Critique et le Sud global : perspectives contemporaines
Critical Theory and the Global South: contemporary perspectives
http://sophiapol.hypotheses.org/20078

 Jeudi 17 novembre 2016, Columbia Global Center – Reid Hall, salle 315, 4 rue de Chevreuse, 75006 Paris
Quelle autonomie scientifique des « Suds » ?

16h30 : Table-ronde introductive en partenariat avec le séminaire « Généalogies du Mondial »TransCrit – EA 1569 – Université Paris 8
Maria-Benedita Basto – Université Paris Sorbonne, François Cusset  – Université Paris Nanterre, Claire Joubert – Université Paris 8, Matthieu Renault – Université Paris 8,Clemens Zobel – Université Paris 8
18h30 : Pot / Drinks

Vendredi 18 novembre 2016, Université Paris Nanterre, salle 2, Rdc, Bâtiment W « Max Weber »
 
Re-conceptualizing Modernity. Counter-hegemonic perspectives from the postcolonial world.

9h : Accueil des participants / Welcoming remarks
 
9h30 : Shalini Randeria Institute for Human Sciences, Wien – Austria
« Entangled Modernities and Academic Knowledge Production »
  
10h30 : Gurminder K. Bhambra University of Warwick, Coventry – United Kingdom
« Modernity, Multiple Modernities, and the Difference 'Others' Make »
11h30 : Pause / Coffee break
  
12h : Fernando Resende Universidade Federal Fluminense, Niterói – Brazil
« Narrative territoriality and North/South relations:
power disputes and knowledge production »
 
15h : Leyla Dakhli Centre Marc Bloch, Berlin – Germany
« Youth, Spring, Democracy? Wording the revolutions of our times »
  
16h : Pause / Coffee break
  
16h30 : Panel conclusif / Conclusive roundtable
« Modernities and Globalisation in Latin America »
 Intervenants / Speakers : 
Sergio Costa Freie Universität Berlin – Germany
« The Research on Modernity in Latin America: Lineages and Dilemmas »
Geoffrey Pleyers Université Catholique de Louvain – Belgium
« The new Meanings of "Global".
How Environmental Movements have shaped the "global" in the early 21st Century »
Discutant / Moderator : Stéphane Dufoix Université Paris Nanterre
 
18h30 : Pot de clôture / Drinks

Co-organisé et financé par / Co-organized and financed by :
Centre de Recherches Anglophones EA 370 – Université Paris Nanterre
Laboratoire SOPHIAPOL EA 3932 – Université Paris Nanterre
Transferts critiques anglophones EA 1569 – Université Paris 8

Comité scientifique / Scientific committee :
François Cusset CREA – Université Paris Nanterre
Stéphane Dufoix SOPHIAPOL – Université Paris Nanterre
Claire Joubert TransCrit– Université Paris 8
Simon Tabet CREA & SOPHIAPOL – Université Paris Nanterre.

26 octobre 2016

Séminaire Actualité critique : calendrier 2016-2017

Le séminaire a lieu les samedis matins, 10h-13h, au bâtiment D, Université Paris 8.
Le rendez-vous est dans le hall du bâtiment.

Calendrier 2016-2017 :
 . 19 novembre
. 10 décembre
. 14 janvier 2017
. 11 février
. 18 mars
. 6 mai
. journée de doctoriales le 24 juin (à confirmer)

La prochaine séance, samedi 19 novembre, 10h-13h, rdv hall du bâtiment D, sera consacrée au travail bibliographique. A préparer :

1. présentation de votre bibliographie de travail, dans son état actuel. Pensez svp à en préparer quelques copies papier pour que chacun puisse suivre vos présentations.
2. lecture (ou relecture pour certains?) de la bibliographie de la thèse de Vanessa Sylvanise, avec mes remerciements renouvelés à Vanessa pour son autorisation : il s'agit, en en étudiant de près la construction et le détail, de réfléchir à ce qu'est l'exercice de la bibliographie de thèse, et à ce qui fait une bonne / une moins bonne bibliographie. Titre de la thèse : POÉTIQUE DE LA DISSIMULATION DANS LES OEUVRES DE TONI MORRISON ET DE DEREK WALCOTT : Différence et nouveauté dans la culture (soutenue décembre 2014).

3. examiner de près la table des matières des 3 ouvrages de présentation des écoles théorique et critiques en études littéraires : ces documents serviront de base à un panorama de présentation, et à une réflexion méthodologique sur le travail de situation. Il s'agit d'essayer de tirer toutes les remarques que vous pourrez sur ces 4 façons de présenter le champ des études littéraires, et de réfléchir à votre/vos propre(s) positionnement(s) dans ces cartographies. Nous ouvrirons la discussion ensemble à partir de là.
Références exactes :
- Cordesse, Gérard et Gérard Lebas : Langages littéraires, Textes d'anglais, Toulouse, Presses du Mirail, 1990.
- Delcroix, Maurice et Fernand Hallyn : Introduction aux études littéraires. Méthodes du texte, Duculot, 1994.
- Dessons, Gérard : Introduction à la poétique. Approches des théories de la littérature, Dunod, 1995 (1ère édition).
- Eagleton, Terry : Literary Theory: An Introduction (1983)

22 octobre 2016

2ème Journée séminaire "Du colonial au mondial : littératures et études littéraires à l'épreuve"

Journée séminaire
5 novembre 2016

Université Paris Ouest
Salle de conférences - Bâtiment Max Weber


Du colonial au mondial : littératures et études littéraires nationales à l’épreuve

Journée organisée dans le cadre du Projet "Du colonial au mondial : littératures et études littéraires nationales à l’épreuve", soutenu par l’Université Paris Lumière, par l’EA 369 Études Romanes et l’EA1586, Centre des Sciences des Littératures de Langue Française (CSLF), de l’Université Paris Nanterre, par TransCrit (EA 1569, Transferts critiques anglophones), de l’Université Paris 8 Saint-Denis, et par l’Institut Universitaire de France (IUF).


Samedi 5 novembre - matin

10h
Ouverture des travaux : Silvia Contarini (Centre de Recherches Italiennes, EA 369 Études Romanes, Université Paris Nanterre), Claire Joubert (TransCrit, EA 1569, de l’Université Paris 8 Saint-Denis) et Jean-Marc Moura (EA1586, Centre des Sciences des Littératures de Langue Française, Université Paris Nanterre, et IUF)

10h30-12h30
Modératrice : Françoise Kral, Université de Caen

Iain Chambers, Université de Naples - L’Orientale
« Mediterranean archives and migrating modernities »

Maria Calafate Ribeiro, Centre d’Études Sociales, Université de Coimbra,
« Post-mémoires d’Europe et le cas portugais »

Lidia Curti, Université de Naples - L’Orientale
« Writing borders: women’s literature of migration in Italy »

Débat

Pause déjeuner


Samedi 5 novembre - après-midi

14h00-16h00
Modératrice : Sylvie Bouffartigue, Université de Versailles Saint-Queintin-en-Yvelines

Ottmar Ette, Université de Potsdam
« Les études transaréales et les littératures du monde: le cas de la ville de Tanger »

Pascale Rabault-Feuerhahn, CNRS – UMR Pays germaniques
« L’histoire transnationale des études orientales »

Jennifer Burns, Université de Warwick
« Transnational Italy »


Débat

16h30 Clôture des travaux

Projet scientifique et organisation : Silvia Contarini (Université Paris Ouest Nanterre La Défense), Claire Joubert (Université Paris 8 Saint Denis), Jean-Marc Moura (Université Paris Ouest Nanterre La Défense) 

ACCÈS :
La journée a lieu au Bâtiment Max Weber
Université Paris Ouest Nanterre La Défense 
200, avenue de la République, 92001 Nanterre

RER / Ligne A (St-Germain-en-Laye) : Nanterre Université
SNCF / gare Saint Lazare : Nanterre Université
VOITURE / bld circulaire de la Défense, dir. Nanterre (1ère sortie), droite, sortie Nanterre Université

03 octobre 2016

Annulation : séminaire Généalogies du mondial - 7 octobre 2016

Chers amis,
des problèmes pratiques imprévus nous obligent à annuler la séance du séminaire annoncée pour vendredi 7 octobre.
Nous nous excusons pour ce rectificatif tardif. Le prochain rendez-vous du séminaire sera annoncé prochainement.
Bien à vous,
Claire Joubert


>
>Chers collègues,
>
>le séminaire transdisciplinaire "Généalogies du mondial" (groupe de recherche "Poétique de l'étranger", de l'EA 1569 TransCrit, Université Paris 8), reprend ses travaux pour >l'année 2016-2017.

La première séance aura lieu le vendredi 7 octobre, 18h-21h, au Columbia Global Center (Reid Hall, 4 rue de Chevreuse, 75 006 Paris), salle 314.
Elle sera l'occasion d'une table ronde de présentation des travaux et questions en cours, avec en particulier présentation et retour par Clemens Zobel (Paris 8, Anthropologie) sur la journée d'étude sur "L'autonomie politique des réfugié.e.s/migrant.e.s" qu'il a co-organisée à Paris 8 en mars 2016.
(voir le programme en ligne : http://www.sens.univ-paris8.fr/spip.php?article1196.

Le séminaire est ouvert à tous.
Le programme de l'année, encore en cours de finalisation à cette date, est consultable en ligne et sera complété et actualisé régulièrement : http://www.ea-anglais.univ-paris8.fr/spip.php?article1265

27 septembre 2016

Séminaire Généalogies du mondial - 2016-2017

Le séminaire transdisciplinaire "Généalogies du mondial" (groupe de recherche "Poétique de l'étranger", de l'EA 1569 TransCrit, Université Paris 8, en collaboration avec Columbia Global Center), reprend ses travaux pour l'année 2016-2017.

La première séance aura lieu le vendredi 7 octobre, 18h-21h, au Columbia Global Center (Reid Hall, 4 rue de Chevreuse, 75 006 Paris), salle 314.
Elle sera l'occasion d'une table ronde de présentation des travaux et questions en cours, avec en particulier présentation et retour par Clemens Zobel (Paris 8, Anthropologie) sur la journée d'étude sur "L'autonomie politique des réfugié.e.s/migrant.e.s" qu'il a co-organisée à Paris 8 en mars 2016.
(voir le programme en ligne : http://www.sens.univ-paris8.fr/spip.php?article1196)

Le séminaire est ouvert à tous.
Le programme de l'année, encore en cours de finalisation à cette date, est consultable en ligne et sera complété et actualisé régulièrement : http://www.ea-anglais.univ-paris8.fr/spip.php?article1265

18 septembre 2016

Séminaire Penser les peuples : ethnos et demos de l'orientalisme au Global South

Séminaire de Master 2016-2017 - Claire Joubert
jeudis 18h-21h, 1er semestre
1ère séance jeudi 22 septembre
Musée du Quai Branly, salle d'enseignement 3 (sous-sol)

Descriptif : 
Le cours explore la contribution critique de la poétique dans les tentatives pour analyser les processus contemporains de la mondialisation, et désarticuler les effets de domination qui s’y perpétuent sous la forme nouvelle du rapport Nord-Sud.
Si les débats actuels littéraires trouvent dans la question de la littérature mondiale un champ pour concevoir une participation au « tournant mondial » dans l’ensemble des sciences humaines et des projets critiques, la réflexion partira ici d’une généalogie de la forme littérature elle-même en tant qu’objet de savoir anthropologique, pour retracer l’histoire intriquée des études littéraires et de la politique des savoirs développée par les colonialismes européens modernes – mais progressivement aussi leur dissection par les critiques anticoloniale, décoloniale et postcoloniale. Remontant à l’invention de l’étude comparative des langues dans l’orientalisme de la fin du XVIIIe siècle, le cours replace la genèse de la catégorie « littérature » dans l’histoire moderne, et suit la transformation de la relation entre poétique et politique à travers les états successifs des sciences de la différence culturelle et des luttes intellectuelles de libération, pour dégager les possibilités d’une critique de l’hégémonie contemporaine en tant que « société de la connaissance », et de ses nouveaux partages cognitifs du monde.